Assurance Working Holidays - Assurance Fille au Pair - Assurance Vol - Assurance Annulation

Erasme



Érasme et l’Europe

Érasme a milité pour la paix en Europe. Sa philosophie est fondée sur le pacifisme. La discorde sanglante qui divise les Anglais, les Allemands, les Français et les Espagnols lui semble une absurdité. « Pourquoi ces noms stupides nous séparent-ils, puisque le nom de chrétien nous unit ? ».

Erasme, au cours de sa vie a parcouru une grande partie de l’Europe, et ce, XVème siècle ! A l’heure du XXIème siècle et avec les possibilités qui s’offrent à vous, commencez votre périple sans plus attendre !

La vie d’Erasme

Tout a commencé à Rotterdam où né Erasme. Il fréquenta tout d’abord diverses écoles comme l’école des frères de la vie commune. Entre travail, contemplation, lectures de la Bible et des auteurs de l’antiquité, Erasme développe sa propre opinion sur la religion et le christianisme. La Bible a cette époque, entièrement en latin n’est pas accessible à tous, et la complexité de la religion éloigne les masses de la vérité de l’Eglise. Erasme entend bien changer cela.

A dix-sept ans il prend le nom de Desiserius Erasmus Roterodamus. Et se lance dans une vie monastique jusqu’à vingt-cinq ans (âge auquel il est ordonné prêtre) et accumule au cours de cette période un énorme savoir encyclopédique.

C’est à partir de cette période qu’Erasme devient un « citoyen du monde ». Il fait de nombreux voyages entre 1504-1517 qui lui permette d’arpenter l’Italie, la France, l’Angleterre, la Belgique, l’Allemagne et la Suisse.

Il mène une vie indépendante sans se soucier des nationalités de chacun. Pour Erasme c’est la foi et le religion et le libre arbitre de l’homme qui le définit.

En contact avec tout les plus grands savants européens de l’époque, Erasme écrivit de nombreux ouvrages comme les AdagesLes Eloges de la Folie, le Manuel du soldat chrétien ou encore de nombreuses traductions de la bible et d’auteurs grecs de l’antiquité.

Il refuse de nombreuses invitations comme celle de François 1er qui lui offrit de venir à la cour de France ou encore le poste de Cardinal par le pape Jean III car il désirait rester inféodé, mettre de lui-même, indépendant.

Face à l’ascension de Luther et des querelles de religion, Erasme préfère la neutralité et prône l’union de l’Eglise Catholique. Il est obligé de fuir de Bâle où il vécut jusqu’en 1529 ; il fuit à Fribourg où il continue d’écrire et d’influencer l’Europe par sa pensée humaniste. Il retourna à Bâle en 1535 où il vécut un an avant de mourir en 1536 dans la nuit du 11 au 12 Juillet.

 

 

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

CommentLuv badge

Assurance Voyage d'Etudier-Voyager.fr !
Revenir en haut de la page