Accueil » Carnet de voyage » Interviews de voyageurs » Vivre et travailler en Ukraine, une aventure osée

Vivre et travailler en Ukraine, une aventure osée

GenerationVoyage


Vivre, travailler ou étudier en Ukraine, un pays dont on n’entend pas souvent parler ; un pays qui intrigue et fascine.

Au centre de l’actualité avec l’organisation de l’Euro 2012 de football, l’Ukraine est un pays en phase d’ouverture qui aspire à une place de premier plan en Europe dans les décennies à venir.

La langue russe, un atout majeur pour ce pays. Les ukrainiens parlent l’ukrainien mais la majorité des gens parlent aussi russes, surtout dans l’est et à Kiev particulièrement.

La Russie voisine se développant à grande vitesse (voir L’économie russe en pleine croissance), l’Ukraine profite de ses liens avec la Russie pour se développer elle aussi.

Bien sur, l’Ukraine reste un pays assez pauvre. Cependant, de nombreuses opportunités vont se présenter dans les années à venir au niveau de ce pays de 45 millions d’habitants.

Pour en savoir un peu plus, j’ai rencontré Pascal, expatrié en Ukraine et plus précisément à Odessa, au bord de la mer noire, 4ème ville d’Ukraine avec 1 million d’habitants.

Vous trouverez d’ailleurs de nombreuses informations sur la vie en Ukraine sur son site : Odessa

Pascal, qu’est-ce qui vous a amené à Odessa et surtout, pourquoi y êtes-vous resté ?

Je suis arrivé en Ukraine par hasard, en suivant un ami qui recherchait des antiquités de la marine soviétique. Immédiatement frappé par le charme et l’atmosphère de cette ville, sans équivalent en Ukraine ou en Russie. La mer, l’architecture franco-italienne de tout le centre ville, avec ce côté émouvant des beautés qu’on voit se dégrader sans rien pouvoir y faire, l’ambiance de fête en été, la beauté et l’apprêt des femmes ont de quoi séduire dès l’arrivée.

On trouve à Odessa un dépaysement très particulier. On a l’impression de tout reconnaître (ce n’est pas la Chine), mais rien n’est compréhensible. Surtout pas la langue, ukrainien ou russe, ni l’écriture cyrillique exceptionnellement doublée en anglais.

Le comportement des gens n’est pas non plus conforme à nos standards – il est parfois assez déroutant. Il y a un mélange de modernité (comment échapper à la mode du portable ?) et de tradition qui nous ramène 40 ou 50 ans en arrière – c’est un voyage dans le temps aussi. Bref, on se sent toujours un peu perdu. Si on aime l’aventure, c’est 4 heures d’avion, 1 heure de décalage horaire, à peu près 350 euros, c’est donc tout à fait accessible.

Que peut-on trouver en Ukraine qu’on ne retrouve pas en Europe de l’Ouest ?

odessa_pascal

Pour moi deux choses avant tout.
D’abord, une atmosphère post-soviétique qui ne tient pas seulement aux vieilles Volgas et Tchaika qui circulent encore en très grand nombre, et aux statues de Lénine.

C’est surtout une culture qui s’est développée quasiment sans contacts avec le monde de l’ouest, un mode de pensée et une vision qui expliquent très largement la politique étrangère russe une fois qu’on l’a comprise, et la mentalité ambiante. Il existe une nostalgie soviétique, et elle a des motivations qu’on peut comprendre. Quand on creuse, on se rend compte à quel point il y a un abîme de malentendus et de mensonges journalistiques entre l’Est et l’Ouest. Une aventure intellectuelle.

Ensuite, c’est le seul endroit avec la Russie de l’ouest où on peut revivre son enfance – comme je l’ai dit, beaucoup de structures sociales et économiques n’ont quasiment pas évolué depuis les années 60, et on a l’impression d’un retour au passé. Le marché avec les campagnardes en habit traditionnel, les pique-nique sur la plage, les marchands ambulants, même les ivrognes dans la rue (qui me rappellent la Bretagne il y a 40 ans) et les fumeurs dans les restaurants, c’est une grosse impression de « déjà vu ». Vertige.

Quelques mots sur la vie quotidienne à Odessa ?

En hiver, le froid n’y est pas aussi sérieux qu’ailleurs dans les pays de l’Est, il ne pose pas de problème. A la saison, les produits vendus sur le marché sont exceptionnellement bons (et bon marché). Qui n’a jamais goûté une tomate « mikado » ne sait pas ce qu’est une tomate.

vivre_travailler_ukraineLes « marchroutkas », minibus pour se déplacer en ville pour quelques centimes, et où on fait passer les petits billets de l’arrière du bus de main en main jusqu’au chauffeur (et inversement s’il faut rendre de la monnaie). Les plages surencombrées sur la mer noire l’été, avec ses belles… et ses moins belles. Le degré zéro du tourisme et parfois, la rudesse soviétique des rapports humains. Les poupées Barbie par centaines qui sortent de boîte de nuit l’été à Arkadia. Une bière fraîche et un chashlick (barbecue) dans un des cafés en plein air sur Alextrandrovski prospect.

Sur le plan pratique, attention aux prix du logement en juillet et août. Eviter les belles filles (golddiggers) du centre ville si vous ne voulez pas vous exposer à de très grosse déceptions. Ne jamais boire trop. Eviter la police corrompue et de manière générale tout ce qui porte un uniforme. Etre particulièrement prudent avec son argent et ses objets de valeur. Négocier à l’avance le prix des courses en taxi.

Auriez-vous quelques conseils à quelqu’un qui voudrait se lancer à l’aventure en Ukraine ?

Ne pas rêver. Il n’y a pas de miracle. Ni avec les femmes, ni avec le business, car la corruption peut carrément faire capoter de très bons projets. Le pays est dur, avec un certain degré de xénophobie – même si on ne le sent pas au quotidien. On adore ou on déteste. C’est avant tout une aventure qui vous prend aux tripes.

Merci à Pascal pour toutes ces informations sur Odessa et la vie en Ukraine.

Vous vivez ou vous êtes déjà partis vivre ou travailler en Ukraine? Partagez votre expérience !

Ukraine

2 commentaires

  1. Bjr ,

    Je voudrais passer ma retraite en Ukraine , et aussi à Odessa . j ‘aurais env 1500 Euros – peut on vivre bien avec cette somme . je pense que oui , mais aimerai avoir l avis des gens sur place ; Je connais déjà un peu ce pays mais en temps que touriste –

  2. Oui avec cette somme de 1500euros tu peux vivre bien a Odessa

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

CommentLuv badge

Generation Voyage
Revenir en haut de la page