vendredi , 15 décembre 2017
Accueil » Carnet de voyage » Interviews de voyageurs » S’expatrier en Irlande

S’expatrier en Irlande

GenerationVoyage


William est expatrié en Irlande depuis quelques années maintenant. Il a bien voulu répondre à mes questions sur son expérience d’expatrié en Irlande.

expatrier en irelande

Vous pourrez trouver de nombreuses informations sur l’Irlande sur son blog :

www.wiwiinireland.com

Bonjour, vous vivez actuellement en Irlande, quel a été votre parcours?

Pour me présenter, je suis toulousain d’origine, avec une formation Licence Professionnelle dans la Gestion de la Qualité en industries agroalimentaires (études pour responsable qualité en entreprises agroalimentaires).

A la fin de ma licence en 2007, j’avais pour projet de partir au Vietnam dans le cadre de ma licence (offre d’emploi suite à ma formation, proposée par mon directeur de licence. J’avais du faire bonne impression ). Ce projet était pour une expatriation sur un an renouvelable.

C’était un gros projet, et il a prit du retard, beaucoup de retard.. Donc au bout de quelques mois, soupçonnant que se projet ne prendrait peut être jamais jour, j’ai eu un nouveau meeting avec mon directeur de licence, lui expliquant que je souhaitais vraiment tenter une expatriation, et il m’a conseillé soit Londres, soit Dublin, pour pouvoir trouver un travail rapidement (c’était avant la crise!).

Et c’est comme cela qu’a commencé mon aventure en Irlande, ma première expat, prenant un billet aller simple au bout de 15 jours et quittant la France en un coup de vent (j’étais déjà prêt à partir pour le Vietnam, alors l’Irlande à côté c’était comme changer de ville en France..).

Cela fait maintenant plus de 4 ans que je suis là, avec un boulot qui me plaît et qui m’a permis de diversifier ma carrière professionnelle (je travaille en service clientèle pour le loueur de véhicule Hertz). J’ai pu changer plusieurs fois de département, me donnant de très bonnes opportunités et de bons atouts pour mon CV.

Malheureusement, je n’ai plus du tout de liens avec mon milieu d’études, mais ce nouveau domaine me convient parfaitement, et j’y suis bon, donc après tout, on ne va pas forcer les choses )

Voilà pour un bref topo de mon expérience.

Vous êtes-vous facilement adapté à l’Irlande? Votre intégration a-t-elle été facile?

Les premiers jours ont été plutôt folkloriques… Je suis arrivé un peu à l’improviste, avec ma grosse valise et une chambre en auberge de jeunesse pour 4 jours seulement… J’avais quelques contacts français sur place, des expatriés comme moi, qui venaient d’arriver. Très vite il a fallu que je me trouve un appartement (en collocation, très courant ici), et que je m’enregistre dans le système social irlandais (création d’un PPS number, un équivalent du numéro de sécurité sociale en France), qui est capital pour trouver un travail, mais ne vous apporte aucun avantage…

Une fois cela effectué, et comme j’ avais quelques économies de côté, je ne me suis pas de suite lancé dans la recherche d’un emploi, mais j’en ai profité pour faire un peu de tourisme, et m’accoutumer à ma nouvelle vie/ville.. Au début, j’étais un peu dérouté par la différence avec mes habitudes françaises : ici, pas beaucoup de grandes surfaces mais plutôt des petites supérettes, toutes spécialisées dans une certaine gamme de produits…. Donc il m’a fallu pas mal de tant pour comprendre ce système et identifier les nouvelles enseignes, qui m’étaient toutes inconnues bien sûr.

Et puis il y a aussi la barrière de la langue! Moi qui pensais avoir un bon niveau d’anglais, je n’arrivais pas à faire des phrases complètes sans utiliser mes mains et mes bras pour me faire comprendre.

Mais j’étais très motivé pour progresser en anglais, donc je regardais beaucoup la télé, je discutais avec mes colocataires qui étaient aussi étrangers, et lisais le journal tous les jours, tenant un petit carnet avec les nouveaux mots et expressions.

Je dois avouer que je restais beaucoup avec des français au départ, partageant leur expérience et demandant des conseils.

La partie la plus dure de mon expatriation a été le passage des trois mois, plus connu sous le nom du «mal du pays». Ça existe vraiment et il est important d’avoir des gens autour de soi et de garder contact régulier avec sa famille pour pouvoir passer ce cap sans craquer et retourner au bercail! C’est difficile à expliquer mais pendant environ 3 semaines, j’ai eu le cafard, sans raison apparente, voulant rentrer par le premier avion… Mais je me suis donné un bon coup dans le derrière, considérant que si je craquais, cela aurait été un échec. Heureusement, j’avais de bons amis sur place avec qui je passais des week-ends et des soirées extra!

Et puis j’ai eu la chance d’avoir la visite de mes amis et ma famille de France assez rapidement, ce qui a sacrément boosté mon moral et m’a permit de passer ce cap!

Après cette période, je dois avouer que tout c’est bien passé, et que tout est devenu métro-boulot-dodo assez rapidement… Je vous invite d’ailleurs à visiter mon blog pour lire mes aventures et nouvelles découvertes sur l’Irlande et à l’étranger. Et puis j’ai rencontré mon partenaire un an plus tard, ce qui m’a permit de m’ancrer encore plus dans la culture irlandaise et de donner une toute nouvelle dimension à mon expatriation, devenu alors un adopté du pays, envisageant maintenant de rester ici.

Le coût de la vie est-il différent du coût de la vie en France?

Oui, surtout si je compare avec Toulouse. Il faut savoir que Dublin est la capitale de la République d’Irlande mais est à peine plus grande que Toulouse, avec une population bien plus grande et cosmopolite. Cela fait de Dublin une capitale à taille humaine.

Les salaires ici sont plus élevés, le SMIC est de 1461€ d’après les derniers rapports (tapez «SMIC Irlande» sur Google), tout en sachant que les taxes sont beaucoup moins importantes. Le plus simple pour vous donner un aperçu/comparatif avec le coût de la vie en France serait de faire un listing des plus et des moins :

Les plus :

  • Salaires plus élevés
  • Moins de taxes;
  • Prix de la nourriture à peu près équivalent à la France (certains ne sont pas d’accord, mais cela dépend bien entendu de ce que vous achetez, local ou importé)
  • Vols depuis Dublin pas chers et facile pour se rendre dans les différentes capitales européennes ou ailleurs
  • Les restaurants : on trouve de tous pour tous les prix…même la plupart des pubs servent des repas
  • Dublin étant une capitale, on trouve de tout, pour tous les goûts!

Les moins:

  • Pas de système de sécurité sociale comparable au système français, mais ça tout le monde en est conscient… Ici tout est privatisé, et ça coûte chers
  • Le prix des loyers. Il faut compter environ 1000€/mois pour un appartement en centre ville avec 1 chambre double + charges. Je compare ici avec Toulouse, mais je suppose que les prix se rapproche de Paris, sauf que Dublin c’ est pas Paris non plus… (c’ est mieux !)
  • Les transports sont excessifs et ça augmente tout les ans.. Prévoir 100€/mois pour le bus seulement illimité…

Mais de manière générale, et là je parle plutôt d’un point de vue personnel, je trouve mon niveau de vie bien plus élevé ici, ainsi que mon pouvoir d’achat.

Pour donner une idée, je vais au restaurant en moyenne 2 fois par semaine (que ce soit pour un snack ou pour un repas), au pub tous les week-ends ou presque, au cinéma 1 à 2 fois par mois au plus, je pars en vacances à l’étranger au moins 2 fois par an en Europe ou ailleurs (en plus d’un retour en France pour visiter la famille et les amis), et je mets de l’argent de côté tous les mois pour ma pension + des économies pour mes futurs projets de vacances ou gros achats.

Qu’est-ce qui peut attirer les travailleurs et étudiants en Irlande selon vous?

A mon avis, pour les étudiants, c’est surtout la possibilité de passer une année d’expatriation pas très loin de la maison, dans un pays où les gens font preuve d’un accueil sans pareille, et où having a good craic (passer du bon temps en oubliant tous les tracas de tous les jours) est une règle inscrire dans le marbre!

Pour les professionnels, il y a de nouveau beaucoup d’opportunités qui reviennent sur le marché du travail, et c’est une très bonne occasion pour travailler son anglais dans un contexte agréable (Dublin est une ville côtière, à échelle humaine, avec des paysages superbes à tout juste quelques 20aines de minutes en voiture ou en train). De plus, nous avons beaucoup d’entreprises multinationales ici comme Hertz, Google, Facebook, Stream, Ebay, Paypal, Yahoo, .. et j’en passe.

Des conseils pour s’expatrier en Irlande plus facilement?

Ne pas hésiter à prendre contact avec des expatriés déjà sur place pour les débuts. Pour ceci, il existe une multitude de sites Internet et forums… Mais essayer aussi de s’intégrer avec les étrangers et les irlandais pour perfectionner son anglais et découvrir les richesses des autres cultures!

Il faut aussi se préparer psychologiquement à son expatriation, afin de pouvoir passer le cap du mal du pays que j’évoquais précédemment.

La recherche d’emploi, bien que possible depuis la France, est plus simple une fois que vous êtes sur place, avec un numéro irlandais et la possibilité de se rendre aux interviews bien sûr.

Pour la langue, il ne faut pas avoir peur de baragouiner au départ, il faut se forcer à pratiquer et à penser en anglais, être curieux et surtout se forcer à rencontrer des gens qui ne sont pas français! Il y a beaucoup d’opportunités d’échanges de langues ici, avec des irlandais qui souhaitent apprendre/pratiquer leur français, c’est aussi un bon moyen pour rencontrer des locaux et pour s’intégrer.

Et enfin, je dirais que le plus important, c’est la motivation, la curiosité et l’ouverture d’esprit, qui feront de votre expatriation une expérience unique et très enrichissante.

Envie de partir en Irlande? L’expatriation en Irlande vous tente? Commentez cet article !

Irlande

Un commentaire

  1. Article sympa, j’ai moi même envie de partir travailler au Canada, en Irlande, en Ecosse ou en Australie, ça me plairait beaucoup. J’adore l’anglais. Pas mal tous les détails en tout cas.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

CommentLuv badge

Generation Voyage
Revenir en haut de la page