Accueil » Carnet de voyage » Interviews de voyageurs » S’expatrier en République Tchèque
Assurance Working Holidays - Assurance Fille au Pair - Assurance Vol - Assurance Annulation

S’expatrier en République Tchèque



S’expatrier en République Tchèque, une expérience de l’Europe de l’est, un œil au cœur de l’Europe.

s'expatrier en République Tchèque

La République Tchèque et ses 10 millions d’habitants et un pays de l’Europe de l’Est qui n’a cessé de se développer économiquement ces dernières années. Tout comme la Pologne, la République Tchèque est un pays qui comptera sur la scène européenne dans les années à venir.

Bien que le pays n’est pas pas encore atteints les mêmes standings de niveau de vie que la France ou l’Allemagne, il n’est plus le pays de l’est sous-développé qu’il était il y 20 ans. Aujourd’hui la République Tchèque innove, construit, se développe. Il existe des opportunités de travail en République Tchèque. Certains français y tentent leur chance, à Prague ou ailleurs, s’expatrier en République Tchèque est possible.

J’ai rencontré à ce sujet Thomas Bordier, expatrié en République Tchèque qui a bien voulu répondre à mes questions :

-Bonjour, vous êtes expatrié en République Tchèque depuis maintenant quelques années, tout d’abord pouvez-vous nous décrire un peu le parcours qui vous a amené jusque là ?

Cela fait en effet 7 ans que j’ai pris mes affaires, ai quitté Paris pour venir m’installer à Prague.  Plusieurs fois expatrié en Angleterre et au Québec, j’avais besoin à nouveau de jouir des découvertes que l’expatriation procure.  Ayant des origines tchèques sans jamais avoir appris à parler la langue, j’étais doublement motivé pour venir m’installer à Prague au cœur de la Bohème.  La petite entreprise où je travaillais cherchait alors à asseoir ses opérations au niveau européen et j’ai naturellement proposé la République Tchèque pour essayer de faire croitre nos activités.

-Diriez-vous que le mode de vie en République Tchèque est très différent du modèle français ?

Oui, avec des racines européennes, les deux cultures se comprennent mais ne se ressemblent pas forcément.  Les tchèques ont une tendance naturelle au nationalisme et à leurs racines, réaction normale suite à des siècles d’occupation passive ou non.  Peu guerriers, les tchèques sont toutefois fiers de leur culture.  Ils la protègent aujourd’hui à travers un cinéma actif, une musique locale et une cuisine propre à eux.

Les tchèques aiment leur pays et aiment y passer leurs week-ends.  Chaque vendredi, les villes se vident au profit de leurs petites maisons de campagne, souvent sans électricité ni eau courante.  C’est rare d’être invité à dîner chez les habitants car ils préfèrent généralement se retrouver autour d’une bière dans une brasserie locale.  Attention, ils mangent tôt et prévoient uniquement de déguster quelques pintes.  Un de leur moto, petit mensonge national, est de dire qu’ils n’y vont que pour « jedno », « une » (comprendre, « j’y vais pour une seule petite ») et y restent jusqu’à la fermeture.

-Comment s’est passé votre intégration personnelle dans le pays ?

Les tchèques restent accueillants, particulièrement envers les français dont ils affectionnent la culture.  Bien évidemment, lorsqu’on ne parle pas la langue, ils peuvent paraitre bourrus voir désagréable de prime abord mais dès qu’on apprend à les connaitre, leurs cœurs s’ouvrent.  Il ne faut pas hésiter à s’intéresser à la culture locale, moderne et ancienne pour lancer les discussions.

-La langue tchèque, une langue qui semble à priori difficile d’aborder, qu’en est-il vraiment ?

Le tchèque est certainement une des langues les plus difficiles en Europe, surtout du fait des multitudes d’exceptions grammaticales qui la rendent impossible à maîtriser parfaitement.  Toutefois, avec un peu de motivation et comme principale intention de communiquer, il est facile d’acquérir des bases rapidement.  Le problème de la plupart des expatriés est qu’il ne voit l’intérêt qu’à court terme et préfèrent généralement parler en anglais.  C’est particulièrement facile de se laisser aller à Prague et c’est dommage. On se plonge tellement mieux dans la culture locale en en saisissant la langue.

-Selon vous, la République Tchèque est-elle attrayante en termes d’opportunités/emplois ?

Tout autant au niveau des possibilités d’entrepreneuriat qu’à celui de l’emploi, la République Tchèque est un pays qui bouge.  Attention toutefois, de nombreuses offres pour étrangers se restreindront à la capitale.  Je connais toutefois beaucoup d’amis travaillant à Brno et en Moravie.  Je conseille principalement aux nouveaux arrivants d’éviter les grosses entreprises américaines qui vivent d’une rotation rapide de leurs équipes et généralement forcent certains de leurs expatriés à revoir leurs plans de carrière à la baisse.

-Quelques conseils aux lecteurs qui voudraient suivre vos pas ?

Tout d’abord, il faut bien se renseigner sur le niveau de vie.  La République Tchèque est un pays à coûts de vie relativement plus faibles qu’en France mais la capitale reste cher. C’est particulièrement vrai pour les expatriés qui viennent s’installer dans le centre ville et paient des loyers et leurs sorties à des prix comparables à n’importe quelle ville de France.

De même, je conseille de prendre des cours de tchèque dès l’arrivée afin d’éviter le piège du « plus tard » qui se transforme généralement en jamais.

Finalement, il faut avoir pour s’installer durablement, un projet de carrière et éviter le saut d’une expérience à une autre.

Je donne quelques autres conseils sur mon blog www.prahoo.com.

Merci à Thomas pour ses réponses sur la République Tchèque !

Envie de s’expatrier en République Tchèque, vous êtes vous-même expatrié en République Tchèque ? Commentez cet article !

République Tchèque

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

CommentLuv badge

Assurance Voyage d'Etudier-Voyager.fr !
Revenir en haut de la page