Accueil » Carnet de voyage » Interviews de voyageurs » Une française expatriée en Suisse : Carnet d’escapades

Une française expatriée en Suisse : Carnet d’escapades

GenerationVoyage


Zurich vue de nuit

Source : Carnet d'escapades

Aujourd’hui, petit détour par la Suisse avec Laurène, expatriée en Suisse et qui nous apporte quelques précisions sur la vie chez les helvètes.

Quand on pense à la Suisse, on pense souvent à quelques clichés. Chocolats, Banques, Montagnes,…etc. Mais ce petit pays voisin de la France est représente aussi de bonnes opportunités de travail pour les français. 

J’ai donc posé à Laurène, jeune expatriée en Suisse, quelques questions sur sa vie en Suisse. Elle anime le blog Carnet d’escapades qui est finaliste des Golden Blog Awards 2012. Voici ses réponses :

Bonjour, vous vivez à Zurich en Suisse. Pouvez-vous présenter? Qu’est-ce qui vous a
amené en Suisse?

Bonjour ! Je m’appelle Laurène, j’ai 26 ans et je suis à Zürich depuis maintenant 1 an. Je suis arrivée un peu par hasard : week-end chez une amie expatriée en Suisse, coup de cœur pour le pays, recherche de stage…Et hop, me voici débarquant avec mes valises à Zürich en Octobre 2011 ! D’abord pour un stage de 6 mois puis, le coup de foudre s’étant confirmé, pour un emploi…

On pense souvent que la Suisse est un pays assez peu différent de la France, qu’en
pensez-vous?

Que les apparences sont parfois trompeuses…Certes, en terme d’environnement, le dépaysement n’est pas flagrant : la Suisse n’est pas l’Asie ou l’Afrique, on est d’accord !  Mais il existe en réalité beaucoup de petites différences culturelles et comportementales qui vous font sentir que vous n’êtes pas en France…Et qui impliquent qu’il est tout de même nécessaire de faire quelques efforts pour s’adapter !

Par exemple, il est assez difficile d’entrer dans l’intimité des Suisses. Vous serez notamment invités à dîner au restaurant plutôt que chez les gens, à moins que vous ne soyez vraiment bons amis (ce qui prend un certain temps). D’une manière générale, les Suisses sont plus réservés que les Français, et il est bon de le savoir pour éviter de mal interpréter certains comportements !


Qu’est-ce qui vous plait en Suisse?

Montagnes Suisses

Source : Carnet d'escapades

La nature! Les paysages suisses sont superbes et bien préservés. Les Suisses en sont fiers, y font donc attention, et cela se voit ! J’adore les activités d’extérieur : marche, vélo, équitation, kayak… Et ski depuis l’année dernière (et oui, il n’est jamais trop tard…). La Suisse est donc un petit paradis pour moi.

 Il faut ajouter le fait que tout est accessible en transports en commun. Il y aura toujours un train ou un bus pour vous emmener là où vous voulez, même dans les coins les plus reculés ! Je pars donc souvent me balader, comme mon blog en témoigne, et ai l’impression d’être en vacances tous les week-ends !

Qu’est-ce que vous a apporté cette expérience d’expatrié en Suisse?

Je dirais que cela permet de cultiver une certaine curiosité…J’ai eu envie de découvrir le plus de choses possibles à mon arrivée en Suisse, et c’est désormais un état d’esprit que j’adopte même en France.

L’expatriation apprend aussi à être plus débrouillard, à avoir moins peur du ridicule. Quand vous essayez d’expliquer quelque chose à des gens ne parlant pas votre langue ni même l’anglais, cela peut donner lieu à des situations étonnantes… A l’instant où je vous parle, je reviens d’ailleurs du supermarché, où j’ai essayé d’expliquer à pas moins de 6 personnes successives ce que je cherchais… Parfois un peu gênant, mais on apprend à s’en amuser !

Et enfin, évidemment, les échanges avec les Suisses et les nombreux expatriés sont toujours intéressants…J’apprends énormément !


Concernant les langues en Suisse, que vaut-il mieux parler? Allemand, Français, Italien,
Anglais?

Ah, les langues en Suisse…Vaste sujet ! Je vais vous faire une réponse de Normand (bien que je sois Bretonne) : ça dépend ! Et oui, cela dépend de l’endroit où vous habitez…

La Suisse possède 4 langues officielles : l’Allemand, le Français, l’Italien et le Romanche (une sorte de mélange entre l’Allemand et l’Italien). Mais attention, cela ne veut pas dire que les Suisses parlent tous 4 langues (quoique…) : chaque canton a sa propre langue.

Ainsi, par exemple, Genève est située en Suisse Romande (francophone), et il vaut donc mieux parler Français pour s’y installer. Lugano est situé en Suisse italienne, donc l’Italien sera plus utile. Et enfin, je garde le meilleur pour la fin, Zürich est situé en Suisse Allemande. Là, vous vous dites « Facile, ils parlent Allemand » ! Et bien non…enfin à moitié ! Ils parlent en fait le Suisse Allemand, qui n’est pas seulement  un drôle d’accent, mais un véritable dialecte. L’Allemand est en revanche utilisé à l’écrit, pour les documents « officiels ». Parler Allemand est donc utile, mais ne suffit pas…

Mais dans tous les cas, il me semble qu’il est important de parler Anglais, langue qui est tout de même beaucoup utilisée en entreprise, et parlée par de très nombreux Suisses. Dans mon cas, c’est même indispensable puisque je ne parle pas Allemand. Je communique donc principalement en Anglais…

Est-il facile pour un Français de se faire une place en Suisse?

Il m’est difficile de répondre à cette question, car mon expatriation reste assez récente. Je pense qu’il faut avoir  la motivation de faire ses preuves dans son travail (les Français ont un peu une réputation de paresseux…Ils arrivent tard au travail, font les 35h, etc.) : à nous de prouver que cette réputation n’est qu’un cliché ! Il est aussi nécessaire d’être humble…L’image du Français arrogant nous colle à la peau ! Cela étant dit, je me suis sentie rapidement chez moi ici et me suis fait facilement des amis. Il est facile de rencontrer d’autres expatriés, un peu moins de rencontrer des Suisses Allemand, mais avec un peu de patience cela va de mieux en mieux !

Merci à Laurène pour ses réponses ! N’hésitez pas à visiter son blog et si vous avez des questions sur la Suisse, commentez !

Suisse

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

CommentLuv badge

Generation Voyage
Revenir en haut de la page