mercredi , 18 octobre 2017
Accueil » Actualités voyage » Comment fonctionne l’immigration?

Comment fonctionne l’immigration?

GenerationVoyage


Que se passe-t-il lorsque quelqu’un change de pays? Beaucoup de choses à vrai dire…

Le ministère de l’immigration et de la citoyenneté néo-zélandais met à disposition un document intéressant pour comprendre les différentes étapes d’un immigrant dans un nouveau pays au point de vue émotif.

Même si ce document a été fait pour la Nouvelle-Zélande, il est également valide pour les autres destinations dans le monde.

Il est important de souligner l’importance de la période qui précède l’émigration. En effet, celui-ci sera en général assez positif car celui qui aspire à changer de pays doit planifier son départ et place un grand espoir sur son futur et son pays d’accueil.

C’est d’ailleurs là l’erreur numéro 1 : Avoir de trop gros espoirs à son arrivée…Mieux vaut être réaliste dans son approche pour éviter de tomber de trop haut…

Une fois arrivée à destination, la première phase est définie comme étant « Fun » et dure quelques mois. Il s’agit de la période associée aux émotions que l’on peut ressentir lors de la découverte d’une nouvelle vie, d’une nouvelle langue ou mode de vie. On voit généralement à ce moment là, le côté positif des choses négligeant les aspects négatifs.

Après quelques mois, on commence à s’habituer à la vie à l’étranger et les émotions positives diminuent progressivement. Quelques expériences négatives, importantes ou pas, donnent naissance à des insatisfactions, des rancoeurs, et se confronter à la vie de tous les jours peut devenir moins « Fun« . On entre alors dans la période « Fright » (peur).

C’est dans cette période qu’arrive rapidement la période « Flight« , c’est à dire, le retour à la maison. On observe souvent ce retour après plus ou moins 1 an. Au bout de cette période, vous savez généralement si vous êtes fait pour la vie que vous vivez dans le pays et si elle est comme vous l’imaginiez…La nostalgie du pays d’origine, de la famille, des amis, peut refaire surface à ce moment là pour vous faire rentrer à la maison.

Si vous n’êtes pas décidé à partir de votre terre d’accueil. Vous entrez alors dans la période « Fight » qui vous permet de combattre les sentiments négatifs et de rassembler les opportunités que vous pouvez vous créer dans le pays d’accueil pour vous créer la vie dont vous rêviez.

Après environ deux ans, vous devrez être en mesure de vous considérer comme « adapté » dans le milieu dans lequel vous vivez: « Fit« . Bien sur, pour chacun de nous cette période peut varier de quelques mois à quelques années mais elle est bien représentative ici de l’immigration dans un pays anglophone comme la Nouvelle-Zélande. Ce schéma serait sans doute différent pour un européen dans un pays comme le Japon.

Egalement, si vous émigrez en famille, ces périodes peuvent varier beaucoup entre les membres de la famille, les enfants s’adaptant par exemple plus rapidement que les parents suivant leur âge…etc.

Et vous, que pensez-vous de cette explication sur l’immigration?

 

Nouvelle-Zélande

3 commentaires

  1. Un schéma très juste, qui s’est appliqué de la même manière pour moi lorsque je me suis installé à Nantes, avec des périodes plus rapprochées tout de même. Maintenant, j’ai « intégré » Nantes autant que Nantes m’a intégré, j’y suis même plus à l’aise qu’à Nancy.

  2. Alors je dois être arrivé dans la période « FIT », cela fait bientôt 3 ans que je vis à Bangkok 😉
    laurent @ Expatriation en Thailande Articles récents…Economie : Les perspectives de l’hôtellerie en ThaïlandeMy Profile

  3. J’apprécie beaucoup ces explications, cependant je pense qu’il arrive des cas où l’adaptation n’est pas possible, d’un point de vu culturel. Pour ma part, après avoir vécu 3 ans a Saint-Etienne, je n’ai pas pu atteindre la phase « fit », et ma ville natale me manquait toujours !
    Ce schéma reste néanmoins une très bonne généralisation du phénomène.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

CommentLuv badge

Generation Voyage
Revenir en haut de la page