vendredi , 24 novembre 2017
Accueil » Actualités voyage » Se proteger du soleil à l’étranger

Se proteger du soleil à l’étranger

GenerationVoyage


  coup de soleil

La plupart du temps, voyager signifie également changer de climat. Souvent, les gens ne font pas vraiment attention à ce changement de climat et considèrent par exemple qu’aller à la plage à Sydney est plus ou moins la même chose qu’aller à la plage à La Rochelle…

Comment se protéger efficacement du soleil ?

  • Une bonne crème solaire

Qu’est-ce qu’une bonne crème solaire ? Une crème solaire adaptée au soleil auquel vous êtes exposé. Il existe plusieurs sortes de protections qui vont de faible (pour les utilisations quotidiennes) à très haute (pour des expositions à des radiations intenses).

Attention, même la meilleure des crèmes ne peut protéger la peau à des expositions prolongées à de forts UV.

  • Des paires de lunettes de soleil adaptées

Choisir une bonne paire de lunette et très important. Les yeux sont très fragiles et peuvent subir des dommages considérables lors d’expositions prolongées aux UV lors de vacances à la montagne ou en mer par exemple. Vous pouvez par exemple aller chez MisterSpex pour acheter vos lunettes de soleil en ligne. Préférez les lunettes de soleil « polarisées » pour plus de protection.

  • Des vêtements adaptés

A la mer ou à la montagne, il est indispensable de protéger toutes les parties de son corps ! Faire du ski en manche courte même s’il fait chaud, est fortement déconseillé ! N’exposez pas votre corps à des dégâts souvent irréparables.

  • Limiter l’exposition

Une exposition limitée à 1h sur la plage ou au soleil en général est préférable. Même s’il ne s’agit pas ici de bronzer tout le temps, se balader en maillot de bain toute la journée inclut une forte exposition aux UV et il est donc conseillé de porter au moins un t-shirt.

 

Les dangers du soleil à l’étranger

Pourquoi les dangers du soleil sont différents à l’étranger ?

Il existe différents facteurs qui sont valables partout dans le monde et qui mettent votre peau à rude épreuve.

Le soleil n’est pas le même partout ! La puissance du soleil dépend entièrement de votre position géographique et de la saison.

Voici les différents facteurs qui vont influencer la « puissance » des rayonnements UV dans le monde :

La latitude et les saisons

En général autour du globe, plus vous vous rapprochez de l’équateur, plus les UV seront forts ! La principale raison est que l’équateur est tout simplement plus proche du soleil que les pôles et la couche d’ozone y est plus mince qu’ailleurs.

Si vous êtes sur l’équateur, la puissance des UV reçus seront les mêmes toute l’année ! Plus vous vous en écartez plus vous avez une période « d’hiver » où les rayons faiblissent.

Du tropique du Capricorne jusqu’au tropique du Cancer, vous êtes exposé à de fortes radiations toute l’année. Ce qui inclut les Caraïbes, L’Amérique centrale, l’Asie du Sud-Est, l’Indonésie, le sud de l’Inde et la plupart de l’Afrique.

Pour les destinations au nord du tropique du Cancer et au sud du tropique du Capricorne, la puissance des UV varieront sur la base des saisons et il n’y a plus ou moins que l’été à redouter.

Cependant, la latitude n’est pas le seul facteur.

Pais tropical

L’heure de la journée

C’est surement l’aspect le plus connu des UV, la puissance maximale est atteinte aux alentours de midi. Pour éviter les dommages du soleil en plein été il est bon de ne pas s’exposer trop longtemps de 10h jusqu’à 16h.

La puissance des UV dans une même journée peut être quelque chose de très changeant et peut varier d’une région à l’autre. Il est bon de regarder une carte des UV sur un site météorologique par exemple.

L’épaisseur de la couche d’ozone

epaisseur couche ozone
L’épaisseur de la couche d’ozone est directement reliée à la puissance des UV. Un pays comme l’Australie est directement touché par cet effet car même s’il ne se situe pas à une latitude dangereuse, du fait que la couche d’ozone à cet endroit soit très faible, il est très dangereux de s’exposer au soleil trop longtemps en Australie.

L’Australie n’est cependant pas le seul pays sur terre à avoir ce genre de problème. Sur la planète, de nombreuses localisations ont des mini-trous de la couche d’ozone, permanents ou temporaires qui peuvent causer de très gros dommages sur la peau humaine comme au Canada par exemple.

La réflexion

La réverbération ou réflexion des rayons n’est pas quelque chose à prendre à la légère dans certains cas.

  • L’eau

Lorsque vous allez nager, faire du canoë, de la voile, du surf, de la plongée, de la pêche ou autres, vous êtes non seulement sensible aux UV qui vous arrivent directement mais aussi à ceux qui vous viennent depuis l’eau. Environ 25% des UV qui arrivent sur l’eau sont réfléchis. Sur une plage de sable fin c’est également 15% des rayons qui sont redirigés.

  • La neige

La neige est plus dangereuse que l’eau du fait qu’elle reflète environ 80% des UV ! Les skieurs connaissent bien ces problèmes et au fil du temps, une mauvaise protection peut rendre tout simplement aveugle, provoquer des cancers et autres problèmes très graves.

Lorsqu’il fait froid, la plupart des gens ne se préoccupent pas de protéger leur peau, ce qui rend les séjours à la montagne encore plus dangereux pour votre peau.

L’altitude

Plus l’altitude est élevée plus vous augmenter la puissance des UV et votre risque d’exposition. Chaque 1000 mètre correspond à 10-12% de radiations en plus ! Par exemple, si vous vous retrouvez au sommet du mont Everest, vous serez exposé au double de la puissance d’UV normaux, sans parler de la réflexion des UV sur la neige…

Les nuages

Le niveau de radiation sur un ciel clair est souvent le plus élevé. Cependant, même avec un temps nuageux, les UV ne sont pas tous filtrés. De fins nuages n’absorberont qu’à peine 15% des radiations. La sensation d’être protéger à l’ombre d’un nuage est généralement trompeuse ! Egalement, un temps brumeux peut même augmenter la puissance des UV !

Et vous, avez-vous déjà souffert du soleil à l’étranger ? Dans quelles conditions ?

4 commentaires

  1. Merci beacoup pour l’article , j’ai une peau trés faaibrile ett chaque fois que je vais à la plage et qu’il y est un peu de soleil je rentre le dos rouge peu importe les crémes que j’aurais utilisé.

  2. Excellents conseils en tout cas. Les enfants sont les plus souvent touchés et doivent bénéficier de plus de protection. Mais je pense qu’il y a des règles de base à adopter : port de chapeau, de lunettes, d’une ombrelle pour les longues promenades et des litres d’eau et à noter que même à l’ombre ont peu toujours « bronzer »!
    aide-aux-personnes.com Articles récents…Des tâches en moins à la maisonMy Profile

  3. Excellent article,très instructif. Bon à savoir.Merci pour le partage et bonne continuation

  4. Je me rappelle qu’en Australie, lorsque j’étais là-bas, les gens avaient toujours très très peur du soleil. Sur les plages, tu ne voyais que les étrangers faire bronzette et les australien étaient couvert de crème solaire à outrance. J’ai même rencontré plusieurs australien avec le cancer de la peau sur place
    tunimaal @ Japon Articles récents…Comment demander la permission de prendre des photos en japonaisMy Profile

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

CommentLuv badge

Generation Voyage
Revenir en haut de la page